Fête de la reconnaissance 2019 / Retour sur le 25e

- Photos de Denise Morneau, avec nos remerciements -

Promesse tenue

La Fête de la reconnaissance est une activité annuelle depuis plusieurs années. On y célèbre  alors les bénévoles qui ont soutenu La Clarté-Dieu dans l’année précédente. Or, le 4 février 2018, nous y lancions en même temps la 25e année de l’œuvre avec un spectacle de marionnettes inspirée du roman de Gabrielle Roy, La montagne secrète. En même temps qu’on annonçait notre intention de marquer cet anniversaire de différentes façons tout au long de l’année, un engagement était pris de conclure avec la Fête de la reconnaissance de 2019. Promesse tenue !

 

Messe.jpg

MgrCorriveau.jpg

Chorale.jpg

Hugues-et-Céline.jpg

MarieChouinard.jpg

Repas.jpg

PierreLefebvre.jpg

Richard.jpg

Georgette2.jpg

Roger+Helene.jpg

familleChabot2.jpg

Groupe.jpg

Élan

C’est donc le 17 février dernier que nous avons tenu ce rendez-vous. L’invitation s’adressait cette fois à toutes les personnes et groupes qui ont mis l’épaule à la roue aux côtés du fondateur, Roger Chabot, depuis 1993 jusqu’à 2019. Plus de 90 personnes ont donc répondu à cet appel, dans un élan de joie et de gratitude.

 

Les y attendait à 10 h 30, Mgr Louis Corriveau, évêque auxiliaire à Québec, pour présider la messe d’action de grâces. Pour concélébrer, le pasteur Roger Chabot était entouré de ses confrères, les abbés Laval Dubuc, Onil Godbout et Gilles Bradet. Dans le chœur également se trouvait un fidèle ami de La Clarté-Dieu, le diacre Pierre Lefebvre.  

 

Une quinzaine de choristes ont assuré le chant sous l’habile direction de Ghislaine Houde et l’accompagnement au piano de Claire Poulin. Le président d’assemblée lui-même a entonné après son homélie Jésus qui m’as brûlé le cœur, un chant propre à émouvoir les amis de La Clarté-Dieu puisqu’il porte sur le récit d’Emmaüs, page de l’évangile qui a inspiré la naissance même de l’œuvre et continue d’éclairer sa mission !

 

Agapes

De joyeuses retrouvailles autour d’un buffet amorcèrent l’après-midi. Les bénévoles de l’équipe du repas (Marie et Denise Chouinard, et Yvan Trudel) avaient bien travaillé. Devant l’abondance et la variété des petits plats étalés, chacun pouvait se constituer un menu à son goût. Une fois le bénédicité chanté, une rumeur de voix animées et chaleureuses a rempli la salle.

 

Dans cette ambiance fraternelle, le président du conseil d’administration, Hugues Noël de Tilly a souhaité la bienvenue à tous et souligné la présence de membres de la famille Chabot: Hélène et son conjoint Lucien, Benoît et sa conjointe Nathalie, et Mathilde, la nièce de Roger. Le président a présenté ensuite les éléments prévus au programme puis invité les gens à laisser des traces de leur présence à la fête dans le livre d’invités

 

 

Celine2.jpg

Diane+Yves.jpg

Hommage_a_Roger5.jpg

Hommage_a_Roger2.jpg

Ghyslaine.jpg

Hommage_Roger4.jpg

DenisBreton2.jpg

Témoignages

 Quatre personnes ont parlé brièvement de leur expérience à La Clarté-Dieu. En voici quelques extraits: 

Noëlla Dionne - Une artiste s'exprime

«Roger, j’ai toujours senti que l’artiste était au cœur de tes préoccupations à La Clarté-Dieu, que les artistes étaient d’abord accueillis en tant que personnes qui expriment à travers leur création le souffle de vie qui les anime. 

 

Durant toutes ces années, tu as su créer avec ton équipe un lieu de rencontre qui va au-delà du simple fait d’ouvrir une galerie pour permettre aux artistes d’exposer leurs œuvres. Tu as créé un lieu de rencontre qui permet des échanges en profondeur, un lieu où tous et toutes sont les bienvenus.

 

Par ta grande qualité d’accueil et d’écoute, tu m’as permis et a permis à beaucoup d’artistes de faire un pas de plus sur notre chemin de création. Tu as également ouvert des portes en faisant découvrir différents artistes et différentes formes d’art.

 

Je dirais aussi que, durant ces 25 ans, tu as été un enseignant, quelqu’un qui marche avec l’autre, en guidant les personnes qui venaient visiter les expositions. Tu les invitais à faire confiance à leur ressenti face à l’œuvre qui était devant eux : Écoute ton cœur et reçoit ce qu’il te dit. 

 

Ta grande écoute sans jugement, te disposait à entendre les interrogations, les affirmations de toute nature. Elle a ouvert des chemins de liberté au cœur de bien des personnes. 

 

Merci à toi, merci à l’équipe. Vous avez fait en sorte que ce lieu en soit un qui nourrit le cœur et l’âme. Merci au nom des artistes !  »

 

Hélène Babin Otabe
Dans les coulisses du secrétariat

«Bonjour à tout le monde ! Vous conviendrez avec moi que les innombrables réalisations de La Clarté-Dieu ces vingt-cinq dernières années constituent un véritable exploit. Vous vous doutez bien qu’il s’est aussi effectué beaucoup de travail en coulisses car toutes ces réalisations n’auraient pas été possibles sans le soutien de l’équipe du secrétariat…

 

La Clarté-Dieu n’a jamais eu de secrétaire attitrée comme telle, mais plusieurs secrétaires bénévoles – certaines qui l’étaient de profession et d’autres pas. Pendant mes six années au secrétariat, nous étions trois à nous passer le flambeau chaque semaine, un peu comme dans une course à relais.

 

Pour communiquer avec ses membres – ou ses amis, comme elle préfère les appeler – La Clarté-Dieu a bâti une banque de données où sont consignées les coordonnées de chacun, ainsi qu’un carnet électronique… La Clarté-Dieu en compte présentement environ 1000. La gestion de la banque de données et du carnet électronique exige à elle seule de nombreuses heures en raison des déménagements des membres, des décès, des changements de fournisseur Internet et que sais-je encore. Chaque fois qu’une enveloppe nous revient ou que nous recevons un avis de non-livraison d’un courriel, il faut contacter la personne concernée pour rectifier les données. Ce n’est pas toujours évident et laissez-moi vous dire qu’il faut parfois jouer au détective!

 

Ces dernières années, l’avènement du courrier électronique et la mise en place du site web ont fait diminuer les envois postaux, bien sûr, mais les efforts se sont déplacés ailleurs. Impossible de passer sous silence la contribution remarquable de deux artistes à leur manière – nos graphistes Andrée Poulin et Stéphane St-Laurent. Non seulement ils créent de superbes affiches pour les diverses expositions, mais ils s’occupent aussi de gérer le site web, ce qui n’est pas une mince tâche. Je peux vous dire qu’il faut énormément de savoir-faire et de patience pour relever les nombreux défis techniques qui se présentent ! »

 

Jean-Claude Bousquet - Ravissement

«Monseigneur, Roger, chers participants et chères participantes, … Je comprends que mon rôle sera celui du Ravi, ce personnage de la crèche provençale. Vous connaissez La Pastorale des santons de Provence de Marcel Pagnol? Le Ravi, c’est le simplet du Village. Il ne joue aucun rôle dans le grand évènement mais il s’émerveille au sujet de petites choses qui font écho aux très grandes.

 

La Clarté-Dieu est une communauté aux dimensions multiples. Elle se dilate au moment des grandes fêtes religieuses célébrées dans de hauts lieux de la Ville que l’on découvre avec les communautés religieuses ou artistiques qui les ont créées ou les animent. Elle se spécialise en groupes d’intérêt à l’occasion d’évènements artistiques ou culturels. Pas de barrière alors entre le spécialiste qui partage son expérience et le public qui n’est jamais invité à consommer passivement. Chaque fois que j’ai participé à l’une ou l’autre de ces activités, je me suis senti faire partie de la communauté.

 

À ma retraite, j’ai eu le bonheur de participer de plus près à la mise en place de certaines activités et même à des expéditions dans les régions voisines. J’ai approfondi ma connaissance de l’apostolat de Roger à travers ses écrits et ses conférences. Entrevu une vocation qui unit une foi enracinée dans sa Beauce natale et une ouverture sur le monde contemporain notamment à travers l’art, notamment celui qu’il pratique, la peinture. Ce qui l’a conduit à s’ouvrir à toutes les dimensions des défis professionnels et personnels des artistes qu’il encourage, stimule, guide, expose, initie aux arcanes du métier.

 

La Clarté-Dieu, j’y reviens comme à un monastère dans la ville où je viens me ressourcer de tant de manières! Par exemple à la messe du jeudi, à la lectio divina mensuelle où j’ai l’impression de retrouver la ferveur et l’espérance des chrétiens des catacombes et des chrétiens persécutés de l’histoire, et d’aujourd’hui!»

 

Renée-Anne Letarte - L'enthousiaste

Depuis 2014, notre amie Renée-Anne nous accueille, souriante, à l’espace galerie chaque fin de semaine. Autrefois professeure de musique au primaire, elle se passionne pour les arts. Voilà que plus elle accumule les années dans le décor de La Clarté-Dieu, plus elle trouve sa joie à être en service parmi les autres bénévoles et aux côtés de l’animateur, et particulièrement à l’accueil des artistes et visiteurs. Elle apprécie spécialement les encans d’œuvres annuels. Jusqu’à appeler ses jours de service à l’espace galerie ses journées récompense !!

 

Dans sa liste des raisons qui expliquent son enthousiasme, elle inscrit :   

– Amour de l’art ;

– Joie de travailler pour des artistes dans un lieu qui ne les exploite pas mais les aide ;

– Occasions de rencontres formidables avec des artistes, des visiteurs réguliers ou des passants qui s’arrêtent pour voir les expositions ;

Beaux moments pleins d’émotion et de sensibilité à vivre ; 

– Témoin de la générosité des gens, des mouvements du cœur : un cadeau de constater que cela se produit plus souvent qu’on pense ;

– La qualité d’écoute de Roger l’encourage à mieux écouter.  

 

Désir avoué : continuer dans cette voie. Visée : être là au 30e anniversaire de La Clarté-Dieu !

 

 

Messages d'amis

Quelques amis de Roger qui sont loin géographiquement ont fait parvenir des messages de félicitations et de vœux au pasteur et animateur de La Clarté-Dieu. Ils ont été lus pendant la Fête de la reconnaissance. En voici quelques passages.

 

Mgr Luigi Bonazzi, 
nonce apostolique à Ottawa

« Cher Père, frère et ami Roger,

… Comme prêtre, cher Roger, tu as au centre de ton cœur une personne : celle de Jésus-Christ… Ce Jésus … t’a conquis et, habitant en toi, t’as inspiré il y a 25 ans à ouvrir les portes de La Clarté-Dieu. Dès ce jour-là, la bonté et la beauté de Jésus-Christ en toi se sont fait un lieu qui accueille, encourage, accompagne, met en relief et expose la beauté qui habite l’esprit de tant d’artistes – hommes et femmes – en quête d’offrir le don de la beauté à tout le monde. …

 

Je vous remercie, je me réjouis avec vous et je vous bénis. »

 

 

F. Raphaël, abbé de Notre-Dame de Nazareth, Rougemont
Marie-Hélène Allain, sculpteure,
Sainte-Marie-de-Kent, Nouveau-Brunswick

« Bien cher Roger,

C’est pour moi une joie de célébrer avec toi à travers la communion dans la prière ce beau jubilé d’art et de beauté, de sollicitude pastorale et de docilité à l’Esprit, d’attention aux tout-petits et d’humilité devant ces grands qui vont frapper à ta porte.

 

Je bénis le Seigneur d’avoir placé un tel ami sur la route de notre abbaye. Du ciel, le Père Thomas célèbre avec nous, revoyant dans l’Esprit les tout premiers pas que tu as faits avec lui comme jeune séminariste jusqu’à la célébration d’aujourd’hui. 

 

La beauté sauvera le monde et c’est bien ce que tu as fait dans le cœur de tant de personnes qui sont venues te visiter. »

 

 

 

« Cher Roger, amis et partenaires de La Clarté-Dieu,

… Combien de fois je me suis dit, si j’étais près, je ne voudrais pas manquer cette activité. Aujourd’hui  je me dis, combien d’activités de La Clarté-Dieu depuis 25 ans ont éveillé une pensée, une image, ont touché un cœur, une conscience, combien de nouvelles avenues ont été ouvertes par le biais de  La Clarté-Dieu.

 

Roger, toi tu reconnais l’apport des nombreux amis et partenaires qui ont gardé la flamme allumée avec toi, mais je m’unis au groupe présent avec toi pour te redire que c’est toi qui a pris feu en premier.

 

Merci et bravo à toi Roger, merci et bravo à ceux et celles qui ont cru en La Clarté-Dieu et qui l’ont gardée bien vivante avec toi.

 

Bonne fête à tous et à toutes, et longue vie à La Clarté-Dieu ! »

 

 

Hommage au pasteur

NDLR – Au moment de clôturer le 25e anniversaire de La Clarté-Dieu, la Fête de la reconnaissance du dimanche 17 février 2019 a été l’occasion de rendre un hommage bien mérité au fondateur de l’oeuvre, Roger Chabot. Pour ce faire, il convenait  de confier un tel  défi à un membre de l’équipe ayant traversé toutes les étapes d’évolution de l’oeuvre: de l’articulation de la mission au rayonnement actuel. Ronald Young, membre du conseil d’administration, dont les talents sont variés, avait ce profil. Avec générosité, il a accepté d’exprimer notre reconnaissance à tous. Voici son texte.

 

 
Ronald Young

Cher Roger,

 

Comment résumer ces 25 années de la mission de La Clarté-Dieu 

Comment la faire tenir en une seule phrase 

Comment dire Dieu, sa proximité dans ce projet, en un mot 

Comment rendre compte de ton propre parcours sinon qu’en évoquant 

Comme tu le fais dans tes tableaux

Évoquer des milliers de rencontres 

De visages transfigurés par l’expérience de la beauté

De cœurs réconciliés

 

Je t’avoue que j’ai vécu l’angoisse de la page blanche 

Devant le défi de rendre compte

De l’expérience du trop et du pas assez

Puis comme tu nous invites à le faire

J’ai laissé le vieux, le connu 

Pour m’ouvrir à l’inédit de Dieu

J’ai donc ouvert la porte à l’Esprit

Tes pensées sont au-dessus de nos pensées, Seigneur

J’ai déposé le crayon entre Ses mains

 

Ce geste tu nous l’as fait faire si souvent Roger

Tourner notre regard vers Lui, s’ouvrir à Son amour en toute chose

Dans le quotidien de nos luttes, de nos désespérances, de nos doutes

Lui laisser faire du neuf, de l’inédit dans notre vie

 

Mais je me dois de raconter un peu l’histoire

Pas seulement l’évoquer

Comme tu le fais dans tes homélies 

Qui nous emmènent chaque fois ailleurs

Comme tu l’as réalisé dans le bulletin Reflets

Nous aimons les histoires

Elles suscitent notre intérêt et notre émerveillement

Et l’histoire de La Clarté-Dieu est captivante

Elle nous parle d’une communauté originale

Conduite par un pasteur étonnant

 

Ce projet il est né dans la contemplation

Comme toute œuvre d’Église

Dans un long temps de silence 

À l’aube de ton ministère

Au cœur d’une retraite spirituelle

Une expérience inattendue

Comme Jésus qui rendait la vue aux aveugles

Il a lavé peu à peu ton regard pendant ces jours 

Pour te faire redécouvrir les couleurs de la nature

Les traces de Sa main

Et tu as pris un crayon 

Et tu as commencé à esquisser ce que tu as vu

 

Je ne peux m’empêcher de penser à saint Paul

Qui à travers ses écrits aux communautés naissantes

Tentait de décrire l’indescriptible

Cette expérience de l’Amour fou de Dieu 

Qui a fait basculer sa vie, transformé sa vie durablement

 

Il fallait que tu sois touché toi-même Roger

Par cette expérience de sa Beauté

Pour tenter de la traduire, de l’exprimer

 

Transfiguré que tu étais

Il fallait que tu empruntes le parcours de l’élève 

Que tu deviennes artiste toi-même

Pour aller ensuite vers eux

 

Je reconnais la pédagogie de Jésus qui entre dans notre réalité

Pour révéler la Beauté de l’Amour du Père

Tu étais déjà dans l’attitude du disciple à ce moment-là

Tu t’es laissé rejoindre comme Jésus ressuscité

A rejoint les disciples d’Emmaüs sur leur chemin

 

Après cette expérience de Transfiguration

Il a fallu du temps pour former ce projet

Il a fallu que tu ailles d’abord au cœur de la ville

Marcher sur les chemins de ceux et celles qui y travaillent

Il a fallu le parcours de la Paix-Dieu

Pour expérimenter le chemin d’Emmaüs

 

Et c’est d’une petite paroisse,

D’Assise-la-sainte-Claire dépouillée comme François

Que cela a commencé

Tu avais entendu cette voix qui crie dans le désert

L’évêque qui appelle à emprunter des voies nouvelles

Pour évangéliser le monde actuel

Toi tu étais déjà familier de l’inédit, des chemins neufs

Et avec ton esprit audacieux

Tu as répondu

Comme ces pionniers qui ont défriché des pans de forêts

Pour ouvrir de nouvelles paroisses

Comme celle d’où tu es issu

 

Comment nommer l’enfant à venir 

Quel nom donner à ce projet qui veut naître 

Qui n’a pas encore une pierre pour déposer sa tête

Partager un nom prophétique

La Clarté-Dieu

Avec ces Cisterciennes de l’autre bout du monde

Dire la promesse de ce qui arrive lorsqu’on se laisse regarder par Dieu

Comme tu l’as fait Roger dans ce désert de silence

Comme tu l’as refait chaque jour depuis

Retourner au désert et là écouter 

L’entendre parler à ton cœur

 

C’est lorsque je suis faible que je suis fort 

Dit encore saint Paul

Il a fallu ta limitation physique 

Pour que le Seigneur te fasse quitter

Cette paroisse

Il voulait marquer cette œuvre naissante 

Du sceau de l’itinérance

Tu irais avec celles et ceux qui marcheraient avec toi

Annoncer son Amour infini

 

Comme les Hébreux au désert

Ton signe ne serait pas un clocher mais une tente

Pour se rassembler et pour aller vers les autres

 

Un lieu pour venir vivre une expérience de transfiguration 

Et retourner dans son milieu

Comme les disciples d’Emmaüs retournant à Jérusalem

Le cœur brûlant témoigner de Celui qu’ils avaient reconnu

 

La tente tu l’as plantée à bien des endroits

Après la paroisse, les services diocésains, 

Puis des lieux au milieu du monde

Le chemin Ste-Foy, la Pente-Douce, la Grande Allée 

Tous des carrefours

Des invitations à venir s’y joindre

 

Tu as posé la tente pour accueillir

Au milieu d’une communauté aimante

Les artistes et les chercheurs de Lumière

Être à l’écoute de leur quête, de leurs doutes

De leurs désespérances

Et aussi tous ceux qu’Il enverrait vers toi

Car comme Lui ton cœur n’est pas exclusif

Il accueille toutes les misères

 

Il fallait sous la tente

Un espace pour célébrer le Dieu proche

Comme l’Arche d’Alliance au désert

Avec la musique et les chants

Danser pour Yahvé comme David

Devant l’Arche

Il a fallu l’auberge d’Emmaüs

 

Là à travers les œuvres des artistes

La fulgurance des créateurs

Leur prestation 

Nous avons contemplé

Émerveillés

La Beauté de ce Dieu qui vient vers nous

 

Toi Roger le pasteur 

Le familier du cœur à cœur avec ton Dieu

Tu nous as rassemblés

Pour le célébrer

Tu as fait la somme de nos peines et de nos joies

Et tu les as élevées sur la patène 

Pour que surgisse la Vie nouvelle

Tu as partagé le Pain et nous l’avons reconnu

 

Avec tes amis artistes tu as lancé ce projet étonnant

D’un chemin de croix

Qui serait lieu de rencontres

D’images de mots humains et ceux de la Parole

Tu en as fait un chemin pour aller à la rencontre 

D’autres qui ne viendraient pas au lieu du rassemblement

Tu as parlé à leur cœur en mots de pasteur et d’artiste

Et leur cœur est devenu brûlant

 

Peu importe où tu t’es trouvé

Tu as porté comme un ostensoir

La Clarté-Dieu qui révèle la Source

Car nous sommes tous des chercheurs de beauté

À travers l’épaisseur de notre condition humaine

Des assoiffés d’infini

 

Tu as inventé toutes les formes de rencontres

Concert de musique avec ceux et celles qui ont fait métier de la faire vivre

Rencontre autour d’un café des confidences d’artistes

Célébrations eucharistiques, lectio divina, vêpres, méditation

Expositions collectives et individuelles autour de thèmes qui interpellent

Tête-à-tête avec le pasteur

Chants et lectures poétiques qui mettent les mots et les sons en feu 

Marches méditatives

Journées de la culture

Tant de facettes à une œuvre toujours renouvelée

 

La Clarté-Dieu à travers tes intuitions

A été aussi une communauté qui a célébré avec d’autres communautés

Être reçu

Par nos sœurs, les sœurs de tant d’œuvres si grandes

Dans le théâtre d’un ami des artistes

Dans le monastère de nos frères moines

Dans les paroisses qui faisaient un peu de place sur leurs bancs

Et tant d’autres

Pour unir nos prières

 

Tes chemins d’Emmaüs t’ont conduit

Partout où les œuvres et l’art

Donnaient à parler de l’Œuvre de Dieu

À rencontrer de nouveaux visages à aimer

À partager le pain de la Beauté

Les obstacles n’ont pas manqué

Dieu nous purifie à travers les épreuves

Elles ont été autant d’occasions

De redire ton engagement

Envers ce Dieu de l’impossible

Tu as su laisser une place à la limite de tes forces

Pour qu’Il adjoigne Ses forces aux tiennes

Tu t’es toujours tourné vers Celui qui t’envoyait

Avec confiance

 

Qu’es-tu devenu ami Roger

Sur ce chemin de 25 années 

Le Seigneur qui connaît les cœurs pourrait le dire vraiment

Celui qui est présent à nous plus que nous-mêmes

Mais nous pouvons deviner un peu de ce que ce projet

A transformé en toi 

 

Sur ce chemin que tu as parcouru avec Lui tu es devenu 

Un artiste accompli, un des leurs

Un pasteur au cœur pétri de sollicitude

Pour ceux et celles qui portent un joug trop lourd

Un célébrant qui élève notre quotidien au rang d’offrande

Un ouvreur de chemins neufs

Une œuvre de Ses mains

Une œuvre belle 

Finement ciselée

N’est-ce pas ce que tu nous invites à réaliser

Faire de notre vie une œuvre belle  

Pétrie de Sa Beauté

 

Là encore tu es passé le premier

Tu as pris le tablier du serviteur

Et tu nous as lavé les pieds

Pour que nous fassions de même à notre tour

 

Au terme de ces célébrations

Est venu le temps des gratitudes

Envers toi Roger par qui La Clarté-Dieu

Est passée pour parvenir jusqu’à nous

Et vers tant d’autres

Qui auront gouté à Sa lumière

 

Les fruits de cette œuvre sont partout

Visibles et invisibles

Abondants 

Car tu es resté attaché à Sa vigne

 

Roger si nous pouvons être reconnaissants aujourd’hui

C’est que tu aies répondu oui à Son invitation

Avec l’enthousiasme et la confiance qui t’ont toujours porté

 

Elle est féconde ta vie donnée

Et aussi celle de ces femmes et ces hommes 

Qui t’ont suivi dans l’aventure

Ces fêtes de l’année qui se termine ici 

L’ont soulignée de toutes les façons

Avec toutes les couleurs de Sa palette  

Merci à toi le pasteur 

Merci à toi l’artiste

Merci à toi l’ami Roger

 

© 2015 La Clarté-Dieu