CAMPAGNE DE FINANCEMENT 2015-16

Solidaires

 

Outre l’encan annuel d’œuvres d’art qui constitue une source importante de fonds, un deuxième volet des efforts pour subvenir aux besoins pécuniaires de La Clarté-Dieu consiste en une campagne de financement en bonne et due forme à chaque automne.

 

Pour renflouer sa cagnotte,  l’organisme fait appel à la générosité de ses amis de près ou de loin, à ses proches collaborateurs et à des institutions d’Église ou d’affaires. Par esprit de solidarité, cette invitation à soutenir l’œuvre génère habituellement des résultats concrets qui permettent la poursuite de la mission que s’est donnée La Clarté-Dieu dès sa fondation en 1993, créer des ponts entre l’art et la spiritualité. Jusqu’en 2014, c’est dans le bulletin Reflets que cette invitation était lancée. Pour la première fois, elle vous parvient par voie du cyberspace!

 

Un fidèle ami a bien voulu écrire quelques paragraphes pour rendre compte de son attachement à La Clarté-Dieu et des raisons qui l’amènent à soutenir cette œuvre.

 

Une fiche de souscription sur support pdf est proposée aux personnes qui souhaitent participer à la campagne de financement de La Clarté-Dieu. Il est possible de remplir la fiche directement sur écran, après quoi il suffit de l’imprimer et de la poster avec votre chèque à l’ordre de La Clarté-Dieu au 220, Grande Allée Est, bureau 140, Québec (QC) G1R 2J1. Merci d’avance!

 

 

J’aime! 

 

Il me semble que je suis un vieux fidèle de La Clarté-Dieu. Au fil du temps, les raisons de mon attachement ont évolué. Mon expérience ne s’est pas épurée mais enrichie, densifiée.

 

Pour moi, La Clarté-Dieu fut et demeure un lieu de conversion. Je n’en connais pas la raison mais c’est une observation qui m’étonne toujours. La rencontre de son pasteur, l’écoute de ses homélies, la participation aux activités spirituelles et artistiques variées qu’il anime, accueille ou crée sont des occasions parfois d’un réveil de la foi ou d’une lumière particulière. Je signale parmi d’autres les messes du jeudi ou du dimanche où la ferveur du petit troupeau me fait penser invariablement aux messes clandestines des catacombes et des pays de persécution, à la lectio divina mensuelle, aux retraites au monastère cistercien de Rougemont, à telle ou telle mission dans l’arrière-pays du Québec ou encore, à une rencontre de leaders et chefs d’entreprise où culture et spiritualité se marient de manière toujours originale.

 

Il y a bien sûr l’enrichissement artistique que procurent les grandes liturgies, les expositions et la rencontre d’artistes à l’espace Frère-Jérôme, les conférences ou ateliers d’artistes où il est possible de s’initier au monde de la création contemporaine. Parfois, le pasteur se fait galeriste ou cicérone et dévoile les pratiques artistiques et les secrets de techniques qui, sans cela, resteraient obscures. Ce sont des occasions de rencontre et d’échange très riches où l’on retrouve des habitués mais aussi de nouveaux visages dans une ambiance ouverte. C’est surtout la possibilité de connaître personnellement des artistes contemporains dans un climat convivial et sans fausse prétention. Certaines activités mettent en valeur de jeunes artistes leur donnant l’occasion d’exposer et de s’exprimer, ce qui élargit la vision du monde et la culture des aînés! 

 

Il y aurait bien d’autres aspects à souligner. Je sais que certaines personnes trouvent du réconfort moral, psychologique ou spirituel à La Clarté-Dieu. Cela fait partie des activités permanentes moins visibles mais qui donnent sa couleur, sa chaleur douce et le climat de liberté  lumineuse caractéristiques de  cette institution.

 

Le rayonnement de La Clarté-Dieu s’affirme lors des grandes fêtes liturgiques de Noël et de Pâques. C’est l’occasion pour la communauté de visiter certains hauts lieux spirituels et culturels de la ville (Collège Jésus-Marie, maisons des Ursulines et des Sœurs du Bon-Pasteur, Le Montmartre ou telle église de paroisse, Musée de la Civilisation, Théâtre Petit-Champlain, Galerie Michel-Guimont, etc.) et d’y inviter des amis ou les jeunes membres des familles dans une atmosphère chaleureuse et inspirante.

 

Je vous souhaite de trouver dans cette source de vie de quoi étancher votre soif. Quant à moi, c’est avec un frémissement d’espérance et de recueillement que je continuerai à fréquenter et à soutenir l’œuvre de La Clarté-Dieu.

 

Je rappelle que du fait de sa mission pastorale, La Clarté-Dieu n’est pas un organisme apte à recevoir des subventions du ministère de la Culture et des Communications, par exemple. Pour fonctionner, l’organisme doit recueillir environ 100 000 dollars par an, loyer, salaire, taxes et organisation d’activités étant les postes principaux. Si vous importe comme à moi cette présence originale parmi nous d’une œuvre aux frontières et aux périphéries, selon l’expression du pape François, soyez généreux!

 

 

Jean-Claude Bousquet

 

7.01.2016

 

 

 

Please reload

© 2015 La Clarté-Dieu