MOT DU PRÉSIDENT

Vers l'autre rive

 

Bonjour à vous, familiers et amis de La Clarté-Dieu !

 

La pandémie a opéré un réel chamboulement de nos vies. Elle a touché aussi celle de La Clarté-Dieu.

 

Les règles de distanciation édictées par la Santé publique du Québec ont obligé la fermeture de notre espace galerie où se déroulent normalement expositions, rencontres et célébrations. Depuis la mi-mars, nous ne pouvons pas nous rassembler, sauf virtuellement. Les abords de nos locaux sont désertés au même titre que les rues de nos villes et villages.

 

Les rencontres, les échanges et la prière se vivent à distance. De même que la présence et l’entraide. Chacune, chacun se fait inventif pour soutenir la famille, les amis, les voisins, ceux et celles dans le besoin.

 

La vie des gens qui sont en lien avec La Clarté-Dieu a été touchée de plusieurs manières. Des amis âgés se sont retrouvés confinés et parfois esseulés. D’autres ont été privés de travail ou de contrats. Certains ont contracté le virus et en sont morts. Nous pensons particulièrement au frère de Céline Jubinville, amie et collaboratrice, décédé de la Covid-19. Des êtres chers sont arrachés à leurs proches, parfois dans des conditions difficiles. Nous compatissons avec eux dans leur douleur.

 

L’action de notre pasteur, Roger

C’est au cœur de cette tempête que notre pasteur Roger s’est activé. Par le téléphone, le courriel et la vidéo, Roger s’est fait proche de celles et ceux qui ont été frappés. Dans la prise de contact, dans l’écoute et dans la prière, il s’est fait présence auprès de ces personnes et de leurs familles. Chaque jour est l’occasion de nombreuses rencontres via le téléphone ou autre. Roger se fait proche de la souffrance et du désespoir que vivent ces personnes. Roger m’a partagé un de ces moments touchants où il s’est retrouvé en prière avec une famille vivant à Ottawa et leurs proches à Abidjan et Ouagadougou. Autour d’un aîné décédé, Roger s’est uni à la célébration de la mémoire de cette personne avec des croyants de plusieurs confessions.

 

Pour pouvoir poursuivre son ministère, Roger s’est installé à l’étage dans un appartement qui permettait les rencontres individuelles. Ajoutant un lit et quelques casseroles, il s’est placé au cœur de la tourmente. Parmi les gestes tout simples de solidarité, il cuisine parfois et distribue des pots de soupe à des locataires de l’édifice. Ce geste de fraternité les émeut et leur permet d’être en lien avec la communauté. Beaucoup d’échanges et de confidences naissent de cette présence et contribuent à alléger les cœurs lourds. Roger me dit que la situation inhabituelle que nous vivons demande des gestes inédits.

 

Les artistes au cœur de la tourmente

Bien sûr, Roger se fait aussi près des artistes. Il les rejoint dans leur confinement et certains communiquent avec lui pour ressentir une présence, un accueil, une écoute de ce qu’ils vivent et pour percevoir un peu de lumière. Les artistes font partie d’une catégorie de travailleurs durement touchés par l’arrêt de l’activité économique et de la vie culturelle. Certains vivent des conditions très précaires. Avec l’appui du conseil d’administration, Roger continue d’apporter du soutien, d’aider des artistes, de planifier des événements. C’est le ministère de l’espérance.

 

Au conseil d’administration, des changements

Du côté du conseil d’administration, la consigne de distanciation sociale nous a conduit à tenir une première assemblée par vidéo. La réunion habituelle était précédée par la réunion annuelle pendant laquelle étaient renouvelés les mandats des administrateurs. Des changements de rôle ont été apportés à la demande de certains membres et avec l’accord du conseil. Hugues Noël de Tilly, notre président des dernières années, a choisi de se retirer de son rôle, tout en demeurant membre du conseil. Je prendrai le relais de ce rôle. Jean Légaré a accepté de continuer d’assumer la vice-présidence. Lise Paquin a choisi de se retirer de la fonction de secrétaire d’assemblée qu’elle a assumée avec constance pendant plusieurs années. Elle est remplacée par Josée Tissier. Marie Chouinard continue d’assurer le suivi de la trésorerie pour le moment. Tout comme les autres membres, Nicole Brière accepte de poursuivre son engagement à l’intérieur du conseil.

 

Je veux souligner le dévouement et l’engagement de ces personnes qui ont fait bénéficier de leurs talents et de leur expérience, le conseil d’administration. Celui-ci a ainsi pu jouer son rôle de soutien à l’action pastorale de Roger. Merci de donner de vous-mêmes avec tant de générosité. Ce dont je peux témoigner, c’est que chacune, chacun des membres prend à cœur la mission de La Clarté-Dieu.

 

Et l’avenir

Ces événements exceptionnels que nous vivons ont fait naître beaucoup de solidarité. Nous voyons apparaître tant de beauté dans les gestes de soutien accomplis par souci des plus pauvres et des personnes affectées par la situation. De ces gestes émane de la lumière, celle de l’espérance. Nous avons vécu le temps du Carême et celui de Pâques pendant cette période. Ils sont une source de vie nouvelle dont nous sommes les témoins.

 

La Clarté-Dieu continue son action par la présence de Roger et l’engagement des membres de la communauté. Elle continuera à se faire inventive maintenant et pour la suite.

 

À ceux qui se posent la question, je peux affirmer qu’il y aura une réouverture prochainement. Nous prendrons le temps d’évaluer comment nous procéderons, avec la collaboration des responsables du Claridge. Elle se fera d’abord sur rendez-vous. L’ouverture se fera toujours en suivant les recommandations de la Santé publique.

 

Nous tiendrons notre encan annuel, silencieux, encore cette année. Il s’agit d’une source importante de revenus. L’équipe va travailler à préparer cet événement qui, nous l’espérons, pourra avoir lieu en septembre. Des collectionneurs et des artistes ont déjà commencé à donner des œuvres. Nous les remercions. En attendant des précisions additionnelles concernant cette importante activité, nous vous invitons à regarder un DIAPORAMA qui présente une partie des œuvres qui feront l’objet de l’encan. D’autres oeuvres s’ajouteront à l’encan dans les prochaines semaines.

 

N’hésitez pas à partager avec nous ce que vous vivez et les gestes porteurs de vie dont vous êtes les témoins ou les acteurs. À ce sujet, nous sommes heureux de pouvoir vous faire profiter d’une lumineuse initiative. En effet, Marie Béïque, Isabelle Dominique Forest ont chacune enregistré sur vidéo la lecture d’un de leurs poèmes. Pour sa part, Richard Joubert a mis ses talents de lecteur au service d’un poème de Gatien Lapointe, un de nos grands poètes québécois. Je me suis permis d’ajouter ma propre contribution à cette démarche visant à apporter un peu de réconfort dans cette période difficile pour un grand nombre de personnes. Vous trouverez ci-après les liens vous permettant d’accéder à  ces prestations. 

 

C’est ensemble que nous arriverons sur l’autre rive, avec Celui qui nous accompagne.

 

 

Ronald Young

Bénévole, président du conseil d’administration 

La Clarté-Dieu, le 13 mai 2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

© 2015 La Clarté-Dieu